Foch Gunearen antolaketa

La municipalité de Saint-Jean-de-Luz poursuit son objectif de requalification du centre-ville avec l’aménagement de l’îlot Foch.

Le projet

La place Foch libérée des véhicules va offrir un espace public et de vie de qualité : lieu de vie avec terrasses et intégration de jets d’eau, animations et événements festifs.

Une nouvelle organisation de la circulation avec réduction du giratoire de la gare, élargissement de la rue Marion Garay avec connexion au giratoire de la gare.

Des ajustements faits pour améliorer les flux piétons, 2-roues et automobiles.

Une étude de circulation a permis d’adapter l’aménagement futur et de démontrer que la circulation sera fluidifiée grâce au projet :

  • Modification de la zone d’entrée et de sortie du parking souterrain pour l’éloigner du giratoire et éviter les points de blocage ;
  • Sécurisation de la traversée piétonne face à la gare : surélévation avec plateau traversant ;
  • Stationnement facilité et augmenté avec création d’un parking souterrain (440 places sur 6 niveaux) et libération de l’espace de surface. Stationnement 2 roues amélioré avec espace réservé côté place des Corsaires ;

Qualité environnementale et paysagère du site avec 173 arbres et 1000m² d’espaces végétalisés. Des cheminements et promenade arborée entre la gare et la place Foch.

Un projet architectural mixte, intégré dans le tissu urbain existant, avec des activités économiques, des logements dont 10 appartements sociaux et un hébergement hôtelier sur la base d’un nouveau concept.

Les grands axes du projet

Le projet s’articule autour de 3 grands axes :

  • Reconquérir et requalifier des espaces publics : place Foch et création d’une véritable liaison gare-port-centre-ville ;
  • Maîtriser le renouvellement urbain du secteur avec une opération mixte comprenant un nouveau concept d’hébergement hôtelier, la réalisation de logements (logements en accession privée/logements locatifs sociaux) et des activités commerciales ;
  • Renouveler la politique de circulation et de stationnement.

Rappel de l’historique du projet

  • Concertation : les Luziens ont été associés à la réflexion et ont pu apporter leurs contributions au projet aux étapes clés de son élaboration :
    • Concertation réglementaire (été et automne 2018) pour ajuster le projet ;
    • 1ère concertation (juin – octobre 2016) afin de dégager les grandes orientations du projet ;
  • 2013 – 2015 : sollicitation des acteurs du projet (Etat, Département, commerçants, comité des pêches, etc.) et réalisation d’une étude d’urbanisme avec un Cabinet spécialisé.
  • 2012 – 2013 : travail avec l’école d’architecture de Bordeaux sur la définition d’un projet urbain ;
  • 2011 : acquisition des parcelles privées sur l’îlot Lamerain par deux promoteurs. La municipalité s’est positionnée pour encadrer ce projet en proposant un projet d’aménagement global.