Adaptation au recul du trait de côte

Projet partenarial d’aménagement pour la recomposition spatiale littorale de Saint-Jean-de-Luz nord 2021-2024.

Le contexte

Sur le littoral de Saint-Jean-de-Luz nord, le recul du trait de côte menace, à l’échéance 2043, 5 campings, 7 bars et restaurants, plusieurs d’habitations, des portions de voirie et des poches de stationnement

En 2017, la Stratégie locale de gestion des risques littoraux du Pays Basque a conduit à envisager un scénario d’adaptation en fonction des sites. Autour de la baie, les ouvrages existants sont maintenus et renforcés pour protéger la ville historique avec son intérêt économique, patrimonial… Sur le reste du linéaire avec les falaises, l’évolution naturelle est surveillée, les ouvrages existants sont maintenus et des études sont lancées pour le repli éventuel de certaines activités.

En 2018, la commune a élaboré avec ses partenaires un projet de recomposition spatiale à droit constant (GIP Littoral, CAPB, EPFL, Région, Département…).

En 2020, la commune et la CAPB ont candidaté au déploiement d’un Projet partenarial d’aménagement pour mettre en œuvre ce projet. Elles ont été retenues. Le projet de recomposition spatiale a été adapté pour une première période 2021-2024. Il sera complété par des avenants par la suite.

Ainsi, le PPA a été signé le 12 octobre 2021 par les partenaires du projet : l’Etat, la CAPB (chef de file des CL), la ville de Saint-Jean-de-Luz, le Syndicat des Mobilités Pays Basque Adour.

Les objectifs

Mettre en œuvre le projet de recomposition spatiale du littoral nord de Saint Jean de Luz pour s’adapter au recul du trait de côte aux horizons +30 ans et + 100 ans.

Expérimenter les outils proposés dans la continuité de la loi Climat et résilience, des modes de faire, des partenariats pour aller vers des solutions innovantes d’adaptation au changement climatique qui pourraient être mobilisées sur d’autres secteurs du littoral basque.

Son périmètre

Le contenu pour 2021-2024

  • 5 axes,
  • 10 opérations,
  • 3 maîtres d’ouvrage (CAPB, commune, SMPBA),
  • coût de 6,4 millions €HT.

1 – Consolider et partager le projet de recomposition spatiale (repli des enjeux) pour s’adapter au recul du trait de côte

Actualiser l’étude de recomposition spatiale, communiquer et concerter autour du projet, réaliser la projection du recul trait de côte +100 ans

2 – Renaturer le bord de mer, valoriser le paysage et préserver les milieux naturels patrimoniaux

Réhabiliter les 4 plages, adapter le périmètre d’intervention du Conservatoire du littoral au projet

3 – Adapter l’offre touristique (HPA, restauration) au recul du trait de côte et mieux l’intégrer au niveau paysager

Définir une stratégie foncière pour leur repli, élaborer une charte paysagère et faire évoluer les dispositions réglementaires

4 – Réorganiser la mobilité pour relier au front de mer les parkings et les activités qui sont reculées

Créer 2 parkings relais en retro littoral reliés aux plages et activités par une navette estivale

5 – Relocaliser la station d’épuration d’Archilua qui est menacée par le recul du trait de côte

Cette action nécessite au préalable de réaliser des études de conception et d’acquérir du foncier.

Plan de financement

Ce PPA pour la recomposition spatiale du littoral de Saint-Jean-de-Luz Nord a été retenu dans le cadre d’un appel à projet national « France relance » avec deux autres territoires (Lacanau et Gouville-sur-Mer). A ce titre, un soutien financier de 50% des dépenses est attendu.