Qualité des eaux de baignade

Une politique de vigilance rigoureuse garantit une baignade dans des eaux de qualité.

Bilan de la saison 2020

L’année dernière, les plages luziennes ont été ouvertes à la baignade 91 % du temps sur la période du 3 juin au 30 septembre. *

Interdiction préventive de la baignade

Responsable des eaux de baignade sur sa commune, le maire peut interdire la baignade par arrêté si la qualité de l’eau présente un risque de dégradation momentanée afin d’assurer une protection maximale des usagers.

En 2020, plus de 90 % des fermetures préventives des plages de la côte basque ont eu lieu en juin, en août et en septembre lors de fortes précipitations.

La pluviométrie mise en cause

Comme lors des années passées, par temps de pluie, deux phénomènes susceptibles de se cumuler ont causé des fermetures préventives :

  • Les systèmes d’assainissement, en amont des stations d’épuration, ne pouvant absorber les épisodes de forte intensité,
  • Les crues des cours d’eau côtiers.

En 2020, avec une diminution des jours de pluie mais une augmentation des précipitations sur une heure, Saint-Jean-de Luz fait partie des secteurs les plus touchés de la côte basque avec des cumuls variant de 480 mm à 525 mm lorsque la moyenne est d’environ de 450 mm.

Des équipements en cours d’évolution

Chaque année, 30 millions d’euros sont investis par la Communauté d’Agglomération Pays Basque (CAPB) pour lutter contre l’impact des épisodes pluvieux. Les opérations programmées ont pour objectif d’améliorer la collecte des eaux usées et d’éviter les rejets en milieu naturel.

Afin d’améliorer la qualité des eaux de la Nivelle et des plages de la baie de Saint-Jean-de-Luz et Ciboure, la CAPB a mené en 2020 des opérations au niveau des villes de :

  • Souraïde : amélioration de la station d’épuration (STEP) et création d’un bassin de stockage en tête de 200 m³ pour collecter les eaux de pluie et lisser les débits,
  • Saint-Pée-sur-Nivelle : relance de l’appel d’offres pour des travaux en 2021 sur la station d’épuration.

Des études relatives à la mise en séparatif des réseaux sont en cours à Saint-Jean-de-Luz au niveau du quartier du Lac, en amont du poste des Flots Bleus. La ville et la Communauté d’Agglomération Pays Basque vont également profiter des futurs travaux d’aménagement de l’îlot Foch pour passer le réseau existant unitaire en séparatif ce qui devrait contribuer à améliorer l’assainissement.

(*) En raison du contexte sanitaire lié à l’épidémie de la Covid-19, la surveillance des plages a débuté plus tardivement, à partir du 3 juin.

Dispositif de surveillance

Durant la période d’ouverture de la baignade, d’avril à septembre, la surveillance de la qualité des eaux fait l’objet d’un contrôle :

  • Quotidien, exercé par la Communauté d’Agglomération Pays Basque à partir d’analyses bactériologiques rapides et d’outils de modélisation innovants ;
  • Hebdomadaire, par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Classement européen

La qualité des eaux de baignade est régie par une directive européenne de 2006. Cette dernière permet un classement selon quatre niveaux : Excellent – Bon – Suffisant – Insuffisant.

Les plages du Pays Basque sont classées en « excellente » ou « bonne qualité », les plages de Saint-Jean-de-Luz étant reconnues en « excellente qualité ».

Prévention des risques

Lorsque l’océan présente un risque pour la sécurité physique des baigneurs – houle, vent violent, méduses – ou quand un risque de dégradation momentanée de la qualité de l’eau apparaît, le Maire peut être alors contraint d’interdire la baignade.

Des pluies brutales et importantes – orage – peuvent saturer les réseaux d’eaux usées et entrainer des déversements en milieu naturel, tout comme une défaillance technique de la collecte des eaux usées. La qualité de l’eau est alors momentanément dégradée, avec la présence potentielle de virus et de bactéries, sources d’infections. Selon les résultats des analyses bactériologiques quotidiennes, le maire autorise ou interdit la baignade.

La réouverture des zones de baignade peut être rapide car le taux de bactéries dans l’eau diminue rapidement selon la salinité, la température de l’eau, l’ensoleillement, les courants et les marées.

Pour préserver la qualité des eaux de baignade du territoire, la Communauté d’Agglomération Pays Basque a déjà investi plus de 100 millions d’euros au cours des dernières années afin de rénover les réseaux d’assainissement, de créer des bassins de stockage et d’améliorer la capacité des stations d’épuration.

Information sur les ouvertures et fermetures des plages

  • La signalétique, les drapeaux et les arrêtés d’ouverture/ fermeture à l’entrée ou sur les plages ;
  • L’application Kalilo.

Contact

Mer et littoral, piscine
Tél : 06 13 23 59 37
Mail :