Qualité des eaux de baignade

Une politique de vigilance rigoureuse garantit une baignade dans des eaux de qualité.

Dispositif de surveillance

Durant la période d’ouverture de la baignade, d’avril à septembre, la surveillance de la qualité des eaux fait l’objet d’un contrôle :

  • Quotidien, exercé par la Communauté d’Agglomération Pays Basque à partir d’analyses bactériologiques rapides et d’outils de modélisation innovants ;
  • Hebdomadaire, par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Classement européen

La qualité des eaux de baignade est régie par une directive européenne de 2006. Cette dernière permet un classement selon quatre niveaux : Excellent – Bon – Suffisant – Insuffisant.

Les plages du Pays Basque sont classées en « excellente » ou « bonne qualité », les plages de Saint-Jean-de-Luz étant reconnues en « excellente qualité ».

Prévention des risques

Lorsque l’océan présente un risque pour la sécurité physique des baigneurs – houle, vent violent, méduses – ou quand un risque de dégradation momentanée de la qualité de l’eau apparaît, le Maire peut être alors contraint d’interdire la baignade.

Des pluies brutales et importantes – orage – peuvent saturer les réseaux d’eaux usées et entrainer des déversements en milieu naturel, tout comme une défaillance technique de la collecte des eaux usées. La qualité de l’eau est alors momentanément dégradée, avec la présence potentielle de virus et de bactéries, sources d’infections. Selon les résultats des analyses bactériologiques quotidiennes, le maire autorise ou interdit la baignade.

La réouverture des zones de baignade peut être rapide car le taux de bactéries dans l’eau diminue rapidement selon la salinité, la température de l’eau, l’ensoleillement, les courants et les marées.

Pour préserver la qualité des eaux de baignade du territoire, la Communauté d’Agglomération Pays Basque a déjà investi plus de 100 millions d’euros au cours des dernières années afin de rénover les réseaux d’assainissement, de créer des bassins de stockage et d’améliorer la capacité des stations d’épuration.

Contact

Patrick Simon
Mer et littoral, piscine
Tél : 05 59 51 31 57 – Mail :