Participez à la rénovation du grand orgue et bénéficiez d’une réduction fiscale

Le grand orgue de l’église Saint-Jean-Baptiste, patrimoine historique et culturel aux qualités musicales remarquables, a subi les dommages du temps.

Pour le sauvegarder, la ville de Saint-Jean-de-Luz lance une grande opération de rénovation.

Elle s’est associée à la Fondation du Patrimoine pour ouvrir une souscription auprès des particuliers et des entreprises afin de leur permettre de participer au financement des travaux de restauration. 

Cette souscription prendra fin à l’issue des travaux (fin 2020).

Les dons peuvent être versés :

en ligne sur le site www.fondation-patrimoine.org/61659

par chèque avec le bulletin de souscription à adresser à : Fondation du patrimoine Aquitaine – 7 rue Fénelon – 33000 Bordeaux

Le bulletin de souscription est à retrouver sur :

La ville vise un objectif de 150 000 € de fonds collectés.

La Fondation encaisse les dons, délivre un reçu fiscal au donateur et s’engage à reverser les sommes recueillies nettes de frais de gestion (6%) à l’issue du chantier.

Les dons ouvrent droit à :

une déduction fiscale prévue par la loi pour les particuliers et les entreprises : déductibles des impôts sur le revenu, sur la fortune immobilière et sur les sociétés.

des contreparties, selon le montant des dons : visites privées du chantier lors de la phase de remontage de l’orgue, invitations aux concerts, mention des mécènes

L’orgue de tribune

Joyau de l’église Saint-Jean-Baptiste, le grand orgue accompagne depuis plusieurs siècles la vie cultuelle et culturelle de la cité.

La première mention d’un orgue à Saint-Jean-de-Luz date du début du XVIIème siècle. Son meuble sculpté, classé monument historique depuis 1908, a été réalisé entre 1711-1724. Au fil du temps, il a servi d’écrin à plusieurs instruments.

Sa dernière reconstruction réalisée en 1980 par l’atelier de Robert Chauvin, comporte 3 claviers, un pédalier et 47 jeux.

Sa rénovation

Malgré un entretien régulier, l’instrument a vieilli.

Une étude, engagée par la ville en 2018, a préconisé la réalisation d’une série de travaux :

de sécurité :
mise aux normes électriques
accessibilité de l’instrument pour les interventions diverses

d’ordre instrumental pour le dépoussiérer, améliorer son fonctionnement (mécanique des notes, étanchéité, tirage des jeux et alimentation en vent), corriger des défauts de conception (dimension des claviers qui rend impossible l’exécution d’une partie du répertoire), le traiter contre les moisissures et les insectes xylophages, etc.

Ces travaux sont estimés à 370 000€. Ils débuteront en 2020 et dureront environ un an. Ils seront menés par un facteur d’orgues.