Jardins familiaux : un an après l’entrée de bénéficiaires

En septembre 2020, quatre nouveaux attributaires ont pris possession d’un lot au sein des jardins familiaux, tout comme le Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) Phoenix. La semaine dernière, un de ces nouveaux bénéficiaires, et des membres du GEM nous ont ouvert les portes de leur jardin. Rencontre.

Jean-Louis le jardinier

C’est un homme bien affairé dans son potager de 100m² que nous rencontrons. Il est en train de passer « un petit coup de débroussailleuse ». « Électrique ! », précise-t-il. Retraité, Jean-Louis s’adonne au jardinage avec passion. Il nous raconte son installation au jardin.

« En premier lieu, j’ai tourné la terre à la bêche puis j’ai amendé et protégé le sol pour la saison froide. Ensuite, dès l’automne, j’ai procédé aux premières plantations : fèves, pois, choux… puis à la fin de l’hiver, myrtilles, cerisier, framboisier. Enfin, au printemps, ce fut au tour des tomates, piments, concombres, haricots verts… »

Comme les autres bénéficiaires des jardins, Jean-Louis est sensibilisé au développement durable. Dans son lopin, pas de pesticides mais du purin d’ortie ! On y trouve également un récupérateur d’eau et un composteur mais également des hôtels à insectes « fabriqués à partir d’alvéoles à bouteilles » !

Un espace de convivialité pour le GEM Phoenix

Autre jardin, même passion ! Les adhérents du GEM Phoenix, association qui lutte contre l’isolement social et favorise l’épanouissement de chacun, nous ont également montré comment ils cultivent leur carré de terre. Cet espace de 200 m² a demandé quelques aménagements lors de leur entrée, dont l’intervention des services techniques de la ville.

« Nous avons retourné la terre, retiré quelques gravats puis amendé le sol. Après cela, nous avons délimité des parcelles avec du bois et également repeint la tonnelle. Puis est venu le temps des plantations. Tomates, oignons, piments, haricots, radis noirs, salades, concombres, courgettes, butternuts, persil, tournesol, poireaux… », résume Gérôme.

En moyenne 4 adhérents sont présents une matinée par semaine, accompagnés par 2 responsables.

Comme Jean-Louis, les adhérents du GEM pratiquent les mêmes gestes vertueux pour la planète. La présence d’une terrasse couverte d’une tonnelle est un plus pour l’association. Elle permet des temps de convivialité qui peuvent être organisés en extérieur : jeux, ateliers d’écriture ou loisirs créatifs.

Créés depuis 2001, les jardins familiaux comptent aujourd’hui 25 parcelles, soit 21 lots de 200 m² et 4 de 100 m², suite à la division de 2 lots de 200 m² en 2020.

Ils sont gérés par le personnel municipal du Jardin botanique littoral et du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

Les jardiniers bénéficiaires ont créé l’association Eden Baratzeak dont le but est de créer du lien entre les jardiniers, effectuer des achats groupés mais aussi d’organiser des moments de convivialité.