Des fêtes luziennes organisées à Saint-Germain-en-Laye, les 10-11-12 mai

La ville de Saint-Germain-en-Laye accueillera pendant trois jours, les 10, 11 et 12 mai, la première édition des Fêtes luziennes en clin d’oeil à l’histoire commune avec Saint-Jean-de-Luz.

En rouge et noir

Pelote basque, bandas, Kaskarot banda, mutxikos, concerts, concours gastronomiques, toro de fuego, bataille de confettis… La tradition des fêtes luziennes s’invite au rythme des chants et danses basques dans une ambiance familiale et conviviale le deuxième week-end de mai, place du Marché-Neuf.

Nous invitons les habitants à s’habiller en rouge et noir, aux couleurs des traditionnelles fêtes patronales de Saint-Jean-de-Luz . Avec cet événement festif, c’est la célébration de Louis XIV que nous fêtons et l’histoire de notre ville qui lui est intimement lié.

explique Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye

Ambiance familiale

Les fêtes luziennes seront lancées vendredi 10 mai à 18h avec une banda et la présence d’une délégation officielle de Saint-Jean-de-Luz.

C’est un honneur, une fierté et une marque d’amitié que de compter parmi nous le Maire, Jean-François Irigoyen, et son adjoint à la culture, Pello Etcheverry.

poursuit Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye

La soirée se poursuivra avec des déambulations, une représentation du choeur basque Anaiki à 20h15 et une bataille de confettis précédée du Toro de fuego à 21h30. Samedi 11 mai, les animations et démonstrations débuteront dès 10h, à 15h la chorale Kantaldea entonnera le répertoire basque, à 17h les pâtissiers saint-germanois s’affronteront au concours du meilleur gâteau basque. La recette de la vente de confettis sera reversée au profit des associations Imagine For Margo – Children without Cancer et Le Petit prince d’Angelu afin d’aider la recherche sur des traitements pour les enfants atteints de cancer. Dimanche, le marché sera en mode luzo-festif en conclusion d’un week-end riche en animations.

Une histoire commune

Jeudi 9 mai à 18h30, François Boulet donnera une conférence intitulée Louis XIV et Saint-Germain-en-Laye : de la naissance au mariage avec Marie-Thérèse d’Espagne et de Habsbourg 1638-1683 à l’auditorium de la médiathèque du jardin des arts. L’occasion pour le public de découvrir les actes de naissance et de baptême de Louis XIV. Saint-Germain-en-Laye et Saint-Jean-de-Luz partagent une histoire commune, celle de Louis XIV. Louis-Dieudonné Capet qui deviendra cinq ans plus tard Louis XIV est né le 5 septembre 1638 au château-neuf de Saint-Germain-en-Laye. Cette naissance va profondément changer le destin et le visage de la ville. Car Saint-Germain-en-Laye devient rapidement bien plus qu’un simple château d’apparat et de plaisance pour la famille royale.

À l’âge de 22 ans, le jeune monarque épouse l’infante d’Espagne à Saint-Jean-de-Luz. Une union stratégique qui scellera la paix entre les deux pays avec la signature du traité des Pyrénées. Louis XIV va séjourner 40 jours à Saint-Jean-de-Luz à la Lohobiague-Enea avec sa cour. La maison Louis XIV située en bordure de la place, à l’entrée du pont de bois qui conduisait à Ciboure est ouverte à la visite.1