Concertation îlot Foch

Avec le projet d’aménagement de l’îlot Foch, la ville de Saint-Jean-de-Luz poursuit sa démarche de requalification du centre-ville.

Présentation du projet

Après la construction du parking souterrain du cœur de ville, la renaissance du cinéma Le Sélect, l’aménagement du parvis des Halles, l’opération de logements des Erables, l’îlot Foch fait l’objet d’un projet de requalification urbaine.

En 2016, une première concertation a permis de dégager les grands principes d’aménagement qui ont été intégrés à la réflexion :

  • Une reconquête et la requalification des espaces publics : place Foch, création d’une véritable liaison gare-port-centre-ville ;
  • Une maîtrise du renouvellement urbain du secteur avec une opération mixte comprenant : activités économiques, réalisation de logements (logements en accession privée/ logements locatifs sociaux) et activités commerciales ;
  • Une politique de circulation et de stationnement renouvelée avec la suppression du rond-point du port et la déviation du boulevard Victor Hugo vers la rue Marion Garay qui sera élargie afin d’ouvrir un espace piéton entre la rue Foch et le port ;
  • L’aménagement d’un parking souterrain (entre 350 et 450 places) permettant d’augmenter l’offre publique de stationnement, de compenser la perte des places de stationnement aérien et de répondre aux besoins générés par la création des bâtiments créés.

Une seconde phase de concertation, réglementaire, a été lancée de juin à septembre 2018 avec une réunion publique de présentation du projet, puis une exposition en mairie, la mise à disposition de registres papier et numérique pour recueillir les avis de la population, et des ateliers thématiques proposés (circulation/stationnement et commerce/animation).

Les grands axes du projet

La mise en valeur de la place Foch

La place Foch sera libérée pour offrir un espace public de qualité.

Diapositiva 1

Une circulation apaisée

Une nouvelle organisation de la circulation en entrée de ville facilitera la liaison vers le quartier Urdazuri, le port et la place Louis XIV.

La rue Marion Garay sera élargie et aura une nouvelle vocation grâce au développement d’activités commerciales développées et sa nouvelle liaison entre le cœur de ville et la gare.

Un stationnement facilité et sécurisé

L’espace en surface sera libéré grâce à la création d’un parking public souterrain (environ 400 places*) pour augmenter l’offre de stationnement, avec un accès depuis les axes périphériques (pont Charles de Gaulle, boulevard Passicot).

*l’étude technique en cours déterminera le nombre exact de places de stationnement

Un nouvel espace de vie

L’îlot Foch avec ses terrasses et ses commerces deviendra un pôle attractif du cœur de ville. Cet espace pourra accueillir diverses animations et événements festifs.

Une qualité environnementale et paysagère

Les cheminements doux seront favorisés et sécurisés avec une promenade piétonne arborée assurant notamment le lien entre la gare et la place Foch.

Un projet architectural ambitieux

Le projet mixte, intégré dans le tissu urbain existant, comportera des activités économiques, des logements dont des appartements sociaux et un hébergement hôtelier.

La synthèse du projet

L’aménagement urbain proposé est un projet ambitieux qui vise à :

  • La réappropriation de l’espace public ;
  • Une politique de circulation et de stationnement renouvelée ;
  • Une architecture audacieuse ;
  • Un lieu de vie paysagé.
Reunion Publique Decembre 2018 Page 94

Les commentaires en ligne

Bilan de la concertation réglementaire préalable à l’aménagement de l’Îlot Foch

La concertation s’est tenue du 15 juin 2018 au 3 juillet 2020.

Des registres papier et numérique ont été mis en place. Le registre de concertation papier était ouvert tous les jours en salle d’exposition puis au service Urbanisme de la Mairie.

La concertation a enregistré 378 contributions dans les registres dont 328 contributions au registre papier et 50 contributions au registre numérique, via le site internet de la ville. L’ensemble des observations enregistrées dans ces registres ou émises au cours des ateliers et réunions publiques a permis à la municipalité de faire évoluer le projet.

Les principales demandes d’évolution du projet et sujets de questionnement ont concerné essentiellement :

  • Les espaces publics de la place Foch et de la façade portuaire jugés « trop minéraux » : ont été recensées de nombreuses demandes de végétalisation et de plantation d’arbres sur les espaces publics requalifiés, des demandes d’aménagement de points d’eau, etc.,
  • Les espaces publics de la place Foch et de la façade portuaire considérés « trop vides » ou « peu animés » : des demandes d’aménagement de lieux conviviaux et d’espaces ludiques permettant différents types d’usage et de pratiques ont été émises,
  • L’immeuble de l’Ilot Foch jugé « trop blanc » et « volumineux » : ont été recensées des demandes diverses de modifications des façades du bâtiment, en termes de matériaux et couleurs,
  • La demande de nouvelles implantations liées aux mobilités douces (stationnement et pistes cyclables, etc.) a également été emises.

Ces demandes ont permis à la municipalité de faire évoluer le projet vers :

  • Une plus large végétalisation de l’ensemble des espaces requalifiés (au total, 170 arbres plantés, des modelés de terre végétalisés sur la dalle du parking, des espaces verts de pleine terre sur les sites du Monument aux Morts et de l’actuel parking des Corsaires, la conservation et la replantation des 3 palmiers existants du giratoire de Verdun sur le futur giratoire reconfiguré aux abords de la gare),
  • La réalisation d’espaces conviviaux ou ludiques sur les espaces publics de la place Foch et de la façade portuaire (un aménagement de type « jets d’eau » sur la place Foch, nouvel espace ludique et d’animation sur la place ; amélioration des aménités autour du manège repositionné),

Ces évolutions permettent de prendre en considération les inquiétudes et observations liées au réchauffement climatique et au risque de création d’un Ilot de chaleur dans ce contexte.

  • La matérialisation d’éléments de mobilier urbain (bancs, luminaire…) et d’éléments de mobilier en lien avec le déploiement des mobilités douces (emplacements vélos…),
  • Des modifications de l’architecture du futur bâtiment sur l’Ilot Foch, en particulier des projets de façades, fruit d’un travail poursuivi en concertation avec l’Architecte des Bâtiments de France et un architecte-conseil de l’Etat.

Par délibération du 10 juillet 2020, le Conseil municipal approuve et arrête le bilan de la concertation lancée le 15 juin 2018.