Mairie de Saint Jean de Luz  > Votre quotidien  >  > Développement durable 

Agenda 21

Depuis plusieurs années, la commune de Saint-Jean-de-Luz intègre dans sa gestion quotidienne comme dans ses projets la notion de développement durable. Elle souhaite renforcer sa démarche en s'engageant dans un Agenda 21.

Qu'est ce que le développement durable ?

 

C'est "un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs" (rapport Brundtland, commission mondiale pour le développement et l'environnement, 1987). Le développement durable se veut être un modèle de développement conciliant les enjeux économiques, sociaux et environnementaux.

Pourquoi un Agenda 21 à Saint-Jean-de-Luz ?

 

L'Agenda 21 est une méthode de travail à destination des collectivités et des territoires qui fut adopté au Sommet de la Terre de Rio en 1992. La reconnaissance d'un Agenda 21 par les services de l'Etat apporte un gage de cohérence des politiques menées par les collectivités territoriales. Elle peut être également un atout pour l'obtention de financements de partenaires publics comme les départements, la région ou l'Etat.

 

En s'appuyant sur un cadre de référence national, l'Agenda 21 se construit à partir d'un mécanisme de consultation des usagers du territoire. Il intègre une démarche d'amélioration continue afin que les actions développées soient bien pertinentes et répondent aux enjeux locaux.

 

Dans ce cadre, la commune est amenée à jouer un rôle essentiel dans la mobilisation, l'éducation et la prise en compte des points de vue des usagers, des agents, des élus. 

 

Dans quel contexte cette démarche s'inscrit-elle ?

 

Le contexte international et national encourage un développement durable des territoires

Les sommets de Rio (1992) puis de Johannesburg (2002) marquent la volonté de la communauté internationale de faire évoluer nos modes de vie, vers des modèles plus durables. C'est l'Agenda pour le 21e siècle, adopté à Rio qui a appelé les Etats à élaborer des stratégies nationales de développement durable.

 

Afin de répondre à ces enjeux, l'Etat a approuvé en juillet 2010 une stratégie nationale de développement durable. Elle vise cinq finalités :

 

  • la lutte contre le changement climatique 
  • la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources
  • la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations 
  • l'épanouissement de tous les êtres humains
  • une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

 

En 2015, la France renforce son implication en se dotant d'une nouvelle stratégie nationale 2015-2020 pour la transition écologique. Cette stratégie a permis d'élaborer différentes lois récentes, leviers pour accompagner le développement durable des territoires : 

 

  • loi pour l'accès au logement et à un urbanisme rénové (loi ALUR, mars 2014)
  • loi d'avenir agricole (octobre 2014)
  • loi portant nouvelle organisation de la République (Loi NOTRe août 2015)
  • loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (août 2015)
  • loi santé (janvier 2016)
  • loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages (juillet 2016)

 

 

 

L'action communale s'inscrit dans un contexte institutionnel en mouvement

Suite à la réforme territoriale engagée dans le cadre de la loi NOTRe adoptée en août 2015, de nouvelles compétences sont confiées aux régions, aux départements ainsi qu'aux intercommunalités.

 

La loi renforce ainsi le rôle de la région en matière de développement économique et d'aménagement durable du territoire.  Le département reste responsable des compétences de solidarité.


La nouvelle agglomération du Pays basque créée au 1er janvier 2017, voit ses compétences renforcées. Elle dispose de compétences obligatoires en aménagement, habitat et urbanisme, développement économique et tourisme, transports et mobilité, environnement (déchets, milieux aquatiques et prévention des inondations). Toutes les autres compétences ( politique, linguistique, culturelle...) sont aussi transférées pendant 1 ou 2 ans avant de décider si elles seront maintenues ou rétrocédées aux communes.


La démarche de développement durable de la commune doit donc intégrer cette évolution majeure du paysage institutionnel.

L'historique de la démarche

 

La ville de Saint-Jean-de-Luz s'est engagée en 2012 dans la réalisation d'un projet communal de développement durable. La démarche visait à effectuer un diagnostic puis à définir une stratégie et des actions à mettre en oeuvre pour les années à venir afin de concilier efficacité économique, amélioration des conditions de vie de tous et protection de l'environnement.


Les luziens ont été associés à la réflexion et ont été conviés à faire part de leur vision lors des phases de concertations.


Les actions lancées par la suite ont concerné des domaines très divers : travaux et achats visant à renforcer la performance énergétique du patrimoine communal, développement des pistes cyclables et d'un service de navette avec parc relais en été, piétonisation et nouveau plan de circulation du coeur de ville, développement des logements et préservation du patrimoine avec la création de l'Aire de Valorisation de l'Architecture et du Patrimoine, dématérialisation des documents administratifs...

 

En 2016, la municipalité a souhaité donner une nouvelle impulsion à sa démarche. Elle a été lauréate d'un appel à projets de l'Etat pour la mise en place d'actions sur :

  • la sensibilisation aux enjeux du littoral (concours photo "mon paysage littoral de Saint-Jean-de-Luz" et exposition itinérante sur le sentier littoral et au jardin botanique, exposition sur la gestion du recul du trait de côte, sortie géologie en bateau...)
    Certaines de ces actions ont pu également bénéficier du soutien du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques
  • la mise en place des Boîtes Anti-Gaspi dans certains restaurants de la commune avec le syndicat de gestion des déchets Bizi Garbia
  • l'accompagnement méthodologique à la démarche Agenda 21.

La feuille de route de la commune pour l'année 2017

 

En 2017, la commune envisage de conforter la méthodologie de travail propre à l'Agenda 21. Pour cela, elle va :

 

  • finaliser le diagnostic territorial de développement durable
  • réaliser un plan de communication et média pour l'ensemble de la démarche
  • définir une stratégie de développement durable répondant au programme politique des élus en lien avec les compétences de l'Agglomération Pays Basque et la réforme territoriale en cours
  • élaborer son plan d'actions en prenant en compte les attentes de la population et des agents.